Wisdom of Life

Publications du CEREO

De quelle citoyenneté se moque-t-on ?

Le CEREO n’a pas pour vocation de faire de la politique au sens courant de l’expression. Contre vents et marées, nous nous efforçons seulement de défendre l’heure de religion (et de morale par voie de conséquence) qui reste jusqu’à nouvel ordre inscrite dans la grille horaire obligatoire de l’enseignement officiel. Nous le faisons par conviction et nous ne manquons pas d’arguments raisonnables pour l’étayer. Une grande majorité

Lire la suite
Les tribulations d’un formulaire chez les Wallons et les Bruxellois

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le PS, la FAPEO et le CAL font peu de cas de l’esprit démocratique dont ils ne cessent de chanter les louanges. Afin que les parents puissent choisir en connaissance de cause, le PS avait exigé que chaque culte ou conviction se présente brièvement sur le nouveau formulaire pour opter entre un « cours philosophique » ou sa dispense au profit d’une seconde heure de CPC. C’était une bonne idée

Lire la suite
La fin de la démocratie ?

Le CEREO a tenu sa seconde Assemblée Générale dans un auditoire des facultés Saint-Louis à moitié vide. Pourtant, le programme était alléchant : la ministre de l’enseignement assistée de son chef de cabinet et plusieurs ténors du landernau politique en Communauté Wallonie-Bruxelles – Georges-Louis Bouchez, Caroline Désir, Joëlle Milquet, Christos Doulkeridis – étaient présents pour exprimer la position de leur parti sur le

Lire la suite
La croisée des chemins

Jusqu’à présent, le CEREO est resté sur la défensive au même titre que d’autres institutions ou associations défendant l’enseignement des religions à l’école publique. Il a assisté à une évolution qu’il n’a pas souhaité ; cette évolution a conduit à réduire de moitié les heures de religions et à créer une heure de philosophie et de citoyenneté (CPC). Soucieux de jouer le jeu, le CEREO a cru qu’il était possible

Lire la suite
Le malaise de six professeurs de religion: « Notre voiture est devenue notre bureau »

Depuis la mise en place des cours de citoyenneté, en octobre dernier, certains professeurs de religion vivent un véritable enfer. C’est notamment le cas de six d’entre elles :Sandrine Kempeneers (Erezée), Pascaline Michat (Durbuy), Marie-Ange Mathias (Ferrières), Monique Nicolay (Compogne), Isabelle Legardeur (Mande Saint Etienne), Géraldine Mahy (Marloie), Cindy Crouquet (Marche), Marie-Christine Hubermont (Marloie), Laurence Degros (Mabompré)

Lire la suite