Wisdom of Life

Les cours de religion et morale…

Les cours de religion et morale…

Aujourd’hui, à l’aube du XXIème siècle, au nom de grand slogan de tolérance, d’ouverture d’esprit et d’union on accule le peuple belge dans la voie de l’intolérance, la pensée unique et l’exclusion…

L’intolérance à pouvoir questionner ses croyances à travers un cadre pédagogique et institutionnel. D’apprendre, via une étude académique de sa croyance, quels sont les grands principes universels qui unissent les êtres humains dans le respect et l’amour mutuel. De valoriser un cours qui s’érige en bouclier et rempart contre les dangers de l’extrémisme et du radicalisme des réseaux sociaux.

La pensée unique à vouloir imposer à tous nos futurs citoyens une vision unique et tronquée de la réalité de la société. Une société plurielle où toutes les croyances et sensibilités convergent et enrichissent l’identité nationale. Une nation prospère est une nation qui s’élève et se construit sur les diversités qui la composent. Et nos futurs citoyens pourront servir pleinement leur société que lorsqu’ils seront respectés et épanouis à travers leur singularité respective.

L’exclusion d’une large partie de nos élèves et futurs citoyens par la mise à pied de leur croyance et sensibilité de l’institution scolaire. Un droit garanti par la Constitution de notre patrie envers tous nos citoyens, sans privilège ou discrimination d’une partie d’entre eux. Ce droit est fortement sollicité par les familles qui, malgré la possibilité d’avoir une 2ème heure de cpc au lieu de l’heure de religion, font le choix à plus de 90% d’avoir un cours de religion. Ce choix est un signal clair envoyé aux autorités. Mais qui demeurent malgré tout dans le déni, œuvrant à contre-courant de la volonté des citoyens qu’elles sont censées servir.

Il est temps de faire entendre notre voix.

Nous, citoyen, parent, élève réclamons le droit à conserver une heure de cours de religion et de morale afin de garantir un enseignement académique de qualité dans le respect des croyances reconnues par la Constitution.

Nous avons grande fierté dans nos écoles à l’enseignement De la déclaration des droits universels de l’Homme (ratifiée par la Belgique en 1955). Rappelons à ce titre l’article 18 qui stipule que : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Soyons, nous, peuple belge, à la hauteur des valeurs auxquelles nous aspirons…

Une pensée, une réflexion, un engagement.

Giuseppe Pasqualetto

Auteur: CEREO

Le CEREO est un Collectif d'Enseignants de Religions dans l’Enseignement Officiel francophone.

Laisser une réponse