Wisdom of Life

Rapport sur les activités entreprises par le Collectif des Enseignants de Religions dans l’Enseignement Officiel (CEREO) pendant l’année scolaire 2020/2021

Rapport sur les activités entreprises par le Collectif des Enseignants de Religions dans l’Enseignement Officiel (CEREO) pendant l’année scolaire 2020/2021

 

Le CEREO est une asbl indépendante ne bénéficiant d’aucun subside, ni des cultes, ni des pouvoirs publics. Le CEREO est cependant la seule association qui représente les maîtres et professeurs de religion dans l’enseignement officiel en Belgique francophone de manière œcuménique.

Membres du bureau exécutif du CEREO : Nathalie Peterfalvi (présidente, catholique), Theodora Antoniu (orthodoxe), Ahlam Ennaji (musulmane), Dina Uzan Nehama (juive), Michaëla Nbile (protestante), Francine Kanki (protestante), Jamal Habbachich (musulman), Stelios Stratidis (orthodoxe), Daniel Lossky (orthodoxe), Saïd Andouh (musulman), Axel De Backer (catholique).

Membres permanents : (listing).

 

Activités

 

L’année scolaire écoulée a été marquée par la création d’un groupe de travail composé de députés du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le but de réfléchir aux conditions de faisabilité d’un passage d’une heure à deux heures obligatoires de Philosophie et Citoyenneté. La Communauté française (ou Fédération Wallonie-Bruxelles) ne fait pas allusion au sort réservé aux cours de religion, au cas où le passage à deux heures de Philosophie et Citoyenneté serait acté. Il est clair cependant que la question du maintien de l’heure obligatoire de religion (ou de morale, ou d’une deuxième heure de Philosophie et Citoyenneté facultative) est posée. Cette menace a motivé les activités du CEREO.

 

  1. Réunion hebdomadaire des membres du bureau exécutif pour faire le point sur l’actualité qui nous concerne et programmer les activités menées par le CEREO.

 

  1. Rencontres avec des présidents ou représentants des partis politiques siégeant au groupe de travail de la FWB.

 

  • ECOLO : la co-présidente Rajae Maouane et ses collaborateurs en charge du dossier.
  • CDH : Marie-Martine Schyns, cheffe de groupe au Parlement de Communauté française et membre du groupe de travail.
  • MR : le président Georges-Louis Bouchez.
  • PS : Latifa Gahouchi et son équipe, présidente du groupe PS au Parlement de la Communauté française et membre du groupe de travail.
  • Le PTB et la CSC n’ont pas répondu à nos sollicitations.
  • Manque à la liste le parti DEFI qui s’est publiquement prononcé pour l’éviction des cours de religion de la grille horaire obligatoire. Le CEREO lui fera part dès la rentrée scolaire de notre désir de le rencontrer.

 

En outre, Jamal Habbachich, reconnu et sollicité depuis plus de trente ans auprès des pouvoirs publics pour sa sagesse et sa modération, a poursuivi, sous le couvert de la confidentialité, des contacts réguliers avec des responsables politiques de premier plan, belges et bruxellois. Chaque fois, il a mis à l’agenda de ses rencontres la question du sort réservé aux cours de religion.

Confidentiels ou publics, il ressort de ces contacts avec le monde politique concerné que l’avenir des cours de religion est loin d’être écrit d’avance, en dépit du forcing entrepris par les organisations militantes laïques qui disposent de relais et de moyens sans commune mesure avec ceux du CEREO.

 

  1. Les professeurs de religion partagent avec les cultes reconnus en Belgique la défense d’une pensée et d’une pratique religieuses vivantes et raisonnées. Ils ont d’ailleurs été désignés par les représentants des chefs de culte. Le CEREO a à cœur de mener ses actions en bonne intelligence avec lesdits représentants. Par le truchement de ses membres, le CEREO est donc resté tout au long de l’année en contact permanent avec les cultes reconnus.

Cela ne signifie pas que la raison d’être du CEREO – le maintien des cours de religion dans la grille horaire obligatoire et la mise en place de conditions satisfaisantes pour le dispenser – soit toujours bien défendue par tous les cultes. Le culte catholique, en particulier, semble surtout soucieux de défendre son propre réseau d’enseignement. Or sa position détermine largement celles des autres cultes, de par son importance historique et culturelle évidente en Belgique.

 

  1. Le CEREO a lancé un sondage, sur une base large et représentative de maîtres et professeurs de religion, pour évaluer les difficultés relatives à l’organisation des cours de religions dans les écoles. Le CEREO publiera un rapport d’analyse de ce sondage en septembre prochain.

 

  1. Deux membres du CEREO ont été publiés dans la presse. Une interview dans Le Soir et une opinion dans La Libre. Plusieurs articles de fond ont également été publiés sur le site web du CEREO. En outre, l’hebdomadaire catholique flamand Tertio a sollicité plusieurs membres du CEREO avant de consacrer un long article à la menace qui pèse sur les cours de religion en Belgique francophone.      
  2. Audition du CEREO par le groupe de travail chargé de la question de l’extension du cours d’EPC au sein du Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles. (cf. texte de l’intervention par la présidente du CEREO, Nathalie Péterfalvi) .

 

 

 

Auteur: CEREO

Le CEREO est un Collectif d'Enseignants de Religions dans l’Enseignement Officiel francophone.

Laisser une réponse